Présentation de l’organisation FEMAPE

Créée en 2015, la FEMAPE — Association d’Assistance Pour la « Fédération Médico-psychosociale d’Aide à la Personne » — a pour vocation de venir en aide aux populations vulnérables, lesquelles se trouvent dans des situations psychologiques et/ou sociales difficiles.
L’association s’investit ainsi auprès des jeunes précaires, des personnes âgées, dépendantes ou handicapées, comme plus généralement auprès de toutes les autres populations souffrant d’exclusion.

Si elle est basée en France, la FEMAPE apporte aussi son aide aux populations des pays en voie de développement, prioritairement en Afrique de l’Ouest, du Nord, de l’Est et centrale, Madagascar, où ses délégations apportent des réponses efficaces et durables aux besoins essentiels, par exemple à travers la promotion de la santé, de la prévention et de l’assistance à la personne.

Association à but non lucratif, apolitique et laïque, la FEMAPE a pour missions quotidiennes :   
• d’accompagner les personnes atteintes de maladies infectieuses en France et en Afrique, en leur apportant notamment une prise en charge médico-psychosociale.
• d’aider à l’insertion socioprofessionnelle des personnes démunies et/ou en situation d’isolement.
• d’accueillir et d’informer les populations vulnérables.


• de faire la promotion et de réaliser des activités socio-économiques et culturelles avec et en faveur des communautés, tant rurales qu’urbaines en Afrique, en collaboration directe avec les acteurs locaux.
• d’accueillir et d’informer les populations vulnérables. 
• de faire la promotion et de réaliser des activités socio-économiques et culturelles avec et en faveur des communautés, tant rurales qu’urbaines en Afrique, en collaboration directe avec les acteurs locaux.
• d’aider à l’insertion socioprofessionnelle des personnes démunies et/ou en situation d’isolement.

Par ailleurs, la FEMAPE est composée de deux autres entités :
La Fédération médico-psychosociale d’Aide à la Personne dénommée « FEMAPE-Services » 

Créée en 2016, cette entité propose des services à la personne et la vente de produits d’hygiène et de nettoyage en favorisant, en parallèle, l’insertion professionnelle de personnes exclues.
Pour cela, elle forme de façon rigoureuse et fait intervenir ses bénévoles au domicile des particuliers, afin de les soutenir dans leur autonomie au quotidien (aide aux tâches ménagères, cuisine, achat de nourriture, accompagnement lors des sorties…).          
Les missions des intervenants sont variées. Par exemple, un service de désinfection des habitations (sur demande de particuliers ou de services spécialisés) peut être mis en place.   
L’intervention ou la prise en charge des personnes concernées peut se faire à la demande des familles, des services sociaux ou encore des associations travaillant dans la prise en charge de malades en HAD (Hospitalisation à Domicile) ou en soins palliatifs.

  • La Fédération Médico-psycho-Social d’Aide à la Personne dénommée « FEMAPE-Proximité » :

Philippe Lucas-Vidal, premier responsable de la FEMAPE, a rencontré Mme Pauline Veron, adjointe à la Mairie de Paris en 2017 dans ses locaux. Cette dernière a conforté l’idée de création d’une épicerie solidaire. Ce lieu a été imaginé pour aider les citoyens dans le besoin (mais parfois éloignés d’autres services sociaux) à obtenir les aides auxquelles ils ont droit, que ces aides soient sociales et/ou alimentaires. Ainsi, FEMAPE-Proximité a vu le jour le 11 décembre 2017 sous une forme de café-épicerie solidaire, mais pas seulement. En effet, les bénévoles sur place s’emploient à créer des activités de socialisation et/ou d’animation, comme d’accueil spécifique :           
◦ une épicerie sociale et solidaire            
◦ un café-croissant social et solidaire     
◦ un accueil psychologique         
◦ une prestation de services sociaux et solidaires             
◦ un accueil psychologique à destination des victimes d’agressions, d’attentats, de violences ou d’accidents de la route
◦ plusieurs animations de quartier (rassemblement des citoyens et des sans-logis autour d’un même programme…)...

La FEMAPE est implantée à Paris, dans le quartier prioritaire (QPV) de la Porte de Vanves dans le 14e arrondissement. Son président, Monsieur Philippe Lucas-Vidal, réside dans ce quartier depuis plus de 20 ans et en a suivi l’évolution au fil des années. Fortement impliqué dans le domaine du social et médico-social, il souhaite, avec ses collaborateurs, aborder les difficultés par une approche à la fois nouvelle et complémentaire aux habitants du quartier, en collaborant entre autres avec les associations locales existantes.

Pour continuer ses actions, la FEMAPE et ses entités ont aujourd’hui besoin de financements qui leur permettront de mener à bien leurs nouveaux projets dans l’accompagnement médico-psychosocial global :

  • Aide aux personnes vulnérables, âgées ou handicapées
    • Insertion/éducation par le sport
    • Prévention du suicide par la téléassistance   
    • La réinsertion socioprofessionnelle sous toutes ses formes...

Après cette présentation, l’association tient à préciser qu’elle présentera une seule demande de financement par le biais de son projet global, et ce afin d’assurer une transparence sur les finances de l’association. Ce financement permettra ainsi de proposer un programme enrichi en faveur d’une population délaissée, exclue de la société, ou en détresse psychologique avancée.

Le but de l’association FEMAPE est d’accompagner, d’aider à l’insertion, d’accueillir est d’informer l’ensemble des citoyens, tout en proposant la réalisation d’activités socio-économiques et culturelles. Dans une problématique liée aux réductions des financements globaux, l’association s’assure que les différents sujets ci-dessus soient gérés par une équipe pluridisciplinaire, ce qui facilite d’emblée la proximité sur le terrain.

Ces différentes interventions sont assurées par l’association FEMAPE et ces entités (FEMAPE-Services et FEMAPE-Proximité) lors d’un programme complet. Ce programme est enregistré auprès du Fichier National des Établissements Sanitaires et Sociaux (FINESS) comme suit :

  1. la prévention du suicide par téléassistance et, le cas échéant, par intervention en cas de danger
    2. l’aide et l’accompagnement aux personnes dites vulnérables (personnes âgées, handicapées…)
    3. la réinsertion professionnelle (notamment en facilitant l’accès aux formations)
    4. la réinsertion socio-éducative par le sport
  • Pour le premier sujet :

    L’association tient à développer une plateforme téléphonique et de téléassistance pour assurer une permanence aux personnes en détresse psychologique. Cette plateforme facilitera l’accès à un soutien psychologique et social pour les personnes suicidaires ou après une tentative de suicide. Afin de garantir un haut niveau de formation en gestion de détresse psychologique, nous proposerons également une formation en gestes de premiers secours, formation capitale pour une prise en charge individuelle et personnalisée.
    Concernant la plateforme téléphonique, vous devez savoir que la plupart des plateformes d’écoute psychologique ont des horaires d’ouverture et de fermeture. Notre plateforme sera toujours accessible 24 h sur 24 et 7 jours sur 7 pour assurer une écoute psychologique ou sociale.

Nous tenons à rappeler que l’association envisage de mettre en place un abonnement de téléassistance, permettant une intervention rapide des secours sur place, à partir de 15 € par mois. Les intervenants de cette téléassistance pourront également être amenés à se déplacer sur demande des instances gouvernementales ou de secours, et ce afin d’éviter l’intervention d’une équipe plus lourde, là où l’appel au secours peut simplement cacher une détresse psychologique ou sociale.

  • Pour le deuxième sujet :

    L’assistance aux personnes vulnérables comprend le soutien et l’intervention de sans domicile fixe, de personnes sortant de prison ou rencontrant des démêlés avec la justice ou les autorités, de populations en situation irrégulière comme des personnes handicapées, âgées ou isolées. L’association tient à rappeler que chaque individu a le droit à une assistance sociale ou médico-psychologique, quel que soit son statut ou sa situation personnelle. Pour cela, une équipe spécialisée interviendra dans les rues pour recenser les personnes en difficulté, sans oublier d’apporter une aide sociale ou psychologique, avec une écoute sur la difficulté qu’elles rencontrent, qu’il s’agisse de structures d’hébergement ou simplement de réinsertion sociale et/ou professionnelle. Certains programmes pourront leur être proposés, tout en prenant en compte la situation de l’individu. L’établissement du bon parcours de réinsertion sociale d’une personne ne peut se faire sans une connaissance préalable de son parcours l’ayant conduit à ces difficultés.

L’objectif des interventions avec cette équipe auprès d’une population vulnérable et exclue de la société relève simplement du droit de survie de chacun. Cependant, les équipes de maraude seront choisies selon leurs connaissances du terrain et des difficultés habituellement rencontrées par certaines catégories sociales. Ces équipes assureront une écoute attentive et personnalisée. Par exemple, l’association est particulièrement sensible à la cause des personnes sans-abri, que nous appelons aussi les sans-voix ou les invisibles aux yeux de certaines instances gouvernementales ou associatives.

En complément de cette écoute bienveillante lors de ses interventions, l’équipe proposera en plus une collation froide ou chaude, un nécessaire de toilette ou quelques vêtements de rechange, avec la possibilité de faire nettoyer leur linge gratuitement ou contre une participation financière minime. Par la suite, un espace sera dédié à ces personnes en détresse, dans un accueil de jour ouvert avec une large plage horaire et accessible du lundi au samedi, notamment en période estivale.              Malheureusement, certaines instances oublient la saison d’été lorsqu’il s’agit de porter secours aux personnes vulnérables. Depuis sa création, l’association d’aide à la personne FEMAPE intervient pour soulager et soutenir toutes les personnes vulnérables, en toutes saisons. Aucune structure d’accueil ne devrait fermer ses portes une fois l’hiver passé, les personnes en difficultés ont aussi besoin d’aide le reste de l’année.

En outre, un service dédié de l’association et assuré par les entités membres sera spécialement ouvert pour assurer une écoute psychologique, une assistance aux personnes vulnérables dans leurs différents problèmes quotidiens, comme une demande d’aide au ménage ou d’une auxiliaire de vie. Outre l’écoute et le soutien sociopsychologique proposé en continu dans chacune des interventions auprès d’un senior ou d’une personne handicapée, cette prestation sera assurée par du personnel qualifié, soit en contrat aidé, soit en contrat subventionné, afin de continuer à offrir un accès à l’aide à partir de 5 € de l’heure, pour 96 heures annuelles (moyennant l’adhésion au service à partir de 35 €). Chaque intervention sera ciblée selon la situation de chaque personne dans le besoin, par exemple pour apporter leurs courses ou récupérer leurs médicaments à la pharmacie. L’association s’allie à un partenaire pour permettre des facilités de paiement, afin que chaque personne puisque recevoir l’aide à l’autonomie dont il a besoin.

  • Pour le troisième sujet :

    L’association proposera un service de réinsertion socioprofessionnelle, dans le cadre de la réinsertion d’une personne ayant besoin d’aide pour rentrer dans le droit chemin, tout en lui redonnant une confiance en soi, une autonomie progressive et durable ainsi qu’une vie équilibrée. Notre équipe composée de bénévoles sera formée régulièrement, en étroite relation avec l’éducateur spécialisé et le service social.
    L’association tient à préciser que la plupart des personnes dans une situation de réinsertion peinent à retrouver une activité sociale ou professionnelle normale, notamment du fait d’un rejet global de la part de la société.

Voilà pourquoi notre association pourra proposer, en son sein, différents postes en contrat intermédiaire comme en contrat de qualification, en relation avec un centre de formation agréé. Parmi les personnes exclues, les jeunes souhaitent énormément intégrer une formation, sans vraiment savoir comment s’y prendre. Grâce à l’association, ces jeunes en difficultés pourront intégrer divers programmes, avec le soutien de l’équipe socioprofessionnelle et socio-éducative de l’association, sans oublier qu’une charte et un contrat seront signés par lui et son représentant légal.

  • Pour le quatrième sujet :

    Un service de réinsertion socio-éducative par le sport sera également proposé par l’association et ses différentes entités. Dans cette optique, l’équipe encadrante est composée d’un éducateur spécialisé, avec le soutien de certains étudiants qui auront la possibilité de donner quelques heures de leurs temps. La situation des jeunes en difficultés est préoccupante : ils sont de plus en plus nombreux à rencontrer un échec scolaire, aux conséquences parfois dramatiques pour leur avenir. Afin d’assurer une intervention de qualité auprès de jeunes déscolarisés, nous leur mettrons à disposition un matériel informatique, à utiliser sous l’encadrement d’un éducateur et par petits groupes (maximum 5 afin de garantir le suivi pédagogique).

En parallèle de ce soutien socio-éducatif, il sera proposé à ces jeunes d’intégrer un programme sportif. Par exemple, il pourra leur être proposé des sorties éducatives et de découverte de monuments de nos régions. Si le jeune en difficulté est mineur, mais qu’il souhaite être pris en charge par l’association, son représentant légal ou son tuteur devra rentrer en étroite relation avec les équipes de l’association, afin notamment de mettre en place un contrat et une charte à respecter par chaque partie.     

Le programme à destination des jeunes en difficultés concerne aussi énormément les exclusions temporaires d’un système scolaire, notamment suite à des problèmes de comportement. L’équipe socio-éducative fera tout son possible pour aider le jeune dans le problème qui rencontre, et ainsi trouver une solution pour l’aider à suivre ses cours manqués suite à l’exclusion. La parole sera toujours donnée aux jeunes reçus, ce qui permettra de trouver ensemble la meilleure solution pour ses études ou son futur parcours professionnel, en collaboration avec une conseillère en économie sociale et solidaire.

Conclusion du projet

Pour résumer, l’objectif à court, moyen et long terme sera de redonner espoir à ces personnes inscrites dans la réinsertion, et ce afin de trouver avec eux des solutions pour leur redonner confiance et leur permettre de gagner en autonomie.       
Tous ces programmes seront possibles grâce à nos bénévoles, volontaires, et permanents de l’association, qui englobe différents corps de métier. Chaque entité pourrait ainsi proposer un cadre propice pour le devenir de l’individu, sans aucune discrimination raciale, sociale ou liée à orientation sexuelle, avec pour seul objectif une aide aux jeunes comme aux moins jeunes en difficultés, afin qu’ils réapprennent à s’épanouir dans une activité.              
À présent, nous vous invitons à découvrir notre tableau prévisionnel des ressources humaines.