Situation sanitaire

Profil épidémiologique dans le district de Boulmiougou

Profil épidémiologique

Morbidité générale

Le paludisme, les affections respiratoires et les maladies de la peau sont les plus dominantes. La tranche d’âge de moins de 5ans reste la plus touchée pour le paludisme.

Situation des 10 principales pathologies par cause et par groupe d’âge dans le district sanitaire de Boulmiougou en 2014 (janvier–septembre)

Moins 1 an
Nbre
1
Paludisme
12080
2
Affections respiratoires
6184
3
Maladies de la peau
3137
4
Parasitoses intestinales
505
5
Diarrhées
3516
6
Affections digestives
2498
7
Affections Œil et annexes
1444
8
IST
60
9
Aut. Affect. App. Osteo-articulaire
13
10
Affections génito-urinaires
258
Total des consultations en 2014
29695
Moins 1 an
%
1
Paludisme
3,26
2
Affections respiratoires
1,66
3
Maladies de la peau
0,84
4
Parasitoses intestinales
0,13
5
Diarrhées
0,94
6
Affections digestives
0,67
7
Affections Œil et annexes
0,39
8
IST
0,02
9
Aut. Affect. App. Osteo-articulaire
0
10
Affections génito-urinaires
0,07
Total des consultations en 2014
7,98
1-4 ans
Nbre
1
Paludisme
62547
2
Affections respiratoires
13296
3
Maladies de la peau
7030
4
Parasitoses intestinales
2382
5
Diarrhées
5076
6
Affections digestives
2480
7
Affections Œil et annexes
2308
8
IST
3
9
Aut. Affect. App. Osteo-articulaire
33
10
Affections génito-urinaires
326
Total des consultations en 2014
95481
1-4 ans
%
1
Paludisme
16,85
2
Affections respiratoires
3,58
3
Maladies de la peau
1,89
4
Parasitoses intestinales
0,64
5
Diarrhées
1,37
6
Affections digestives
0,67
7
Affections Œil et annexes
0,62
8
IST
0
9
Aut. Affect. App. Osteo-articulaire
0,01
10
Affections génito-urinaires
0,09
Total des consultations en 2014
25,72
5-14 ans
Nbre
1
Paludisme
38929
2
Affections respiratoires
6934
3
Maladies de la peau
6259
4
Parasitoses intestinales
2397
5
Diarrhées
904
6
Affections digestives
1419
7
Affections Œil et annexes
1871
8
IST
18
9
Aut. Affect. App. Osteo-articulaire
235
10
Affections génito-urinaires
213
Total des consultations en 2014
59179
5-14 ans
%
1
Paludisme
10,49
2
Affections respiratoires
1,87
3
Maladies de la peau
1,69
4
Parasitoses intestinales
0,65
5
Diarrhées
0,24
6
Affections digestives
0,38
7
Affections Œil et annexes
0,51
8
IST
0
9
Aut. Affect. App. Osteo-articulaire
0,06
10
Affections génito-urinaires
0,06
Total des consultations en 2014
15,95
15 ans +
Nbre
1
Paludisme
58385
2
Affections respiratoires
12351
3
Maladies de la peau
12642
4
Parasitoses intestinales
6749
5
Diarrhées
2139
6
Affections digestives
4832
7
Affections Œil et annexes
4097
8
IST
7079
9
Aut. Affect. App. Osteo-articulaire
5081
10
Affections génito-urinaires
4242
Total des consultations en 2014
117597
15 ans +
%
1
Paludisme
15,73
2
Affections respiratoires
3,33
3
Maladies de la peau
3,41
4
Parasitoses intestinales
1,82
5
Diarrhées
0,58
6
Affections digestives
1,3
7
Affections Œil et annexes
1,1
8
IST
1,91
9
Aut. Affect. App. Osteo-articulaire
1,37
10
Affections génito-urinaires
1,14
Total des consultations en 2014
31,69
Total
Nbre
1
Paludisme
171941
2
Affections respiratoires
38765
3
Maladies de la peau
29068
4
Parasitoses intestinales
12033
5
Diarrhées
11635
6
Affections digestives
11229
7
Affections Œil et annexes
9720
8
IST
7160
9
Aut. Affect. App. Osteo-articulaire
5362
10
Affections génito-urinaires
5039
Total des consultations en 2014
371149
Total
%
1
Paludisme
46,33
2
Affections respiratoires
10,44
3
Maladies de la peau
7,83
4
Parasitoses intestinales
3,24
5
Diarrhées
3,13
6
Affections digestives
3,02
7
Affections Œil et annexes
2,62
8
IST
1,93
9
Aut. Affect. App. Osteo-articulaire
1,44
10
Affections génito-urinaires
1,36
Total des consultations en 2014
81,34

Source CISSE DS/Boulmiougou, 2014

Maladies non transmissibles

Le profil épidémiologique du district est marqué également par une augmentation des maladies non transmissibles. Ces maladies regroupent principalement les affections cardio-vasculaires, les maladies génétiques, les troubles mentaux, les maladies métaboliques, les cancers et les traumatismes dus aux accidents de la route. Les adultes constituent la cible potentielle de ces maladies non transmissibles. La situation de ces maladies est représentée à travers le tableau ci-dessous :

Situation des maladies non transmissibles par groupe d’âge dans le district sanitaire de Boulmiougou en 2014

Moins 1 an
Nbre
1
HTA
0
2
Traumatisme par accident de la voie publique
7
3
Aut. Aff. App. cardio-vasculaire
1
4
Drépanocytose
3
5
Troubles mentaux
0
6
Diabète
0
7
Tumeur
4
Total
15
Moins 1 an
%
1
HTA
0
2
Traumatisme par accident de la voie publique
0,1
3
Aut. Aff. App. cardio-vasculaire
0,01
4
Drépanocytose
0,04
5
Troubles mentaux
0
6
Diabète
0
7
Tumeur
0,05
Total
0,19
1-4 ans
Nbre
1
HTA
0
2
Traumatisme par accident de la voie publique
147
3
Aut. Aff. App. cardio-vasculaire
1
4
Drépanocytose
19
5
Troubles mentaux
13
6
Diabète
0
7
Tumeur
13
Total
193
1-4 ans
%
1
HTA
0
2
Traumatisme par accident de la voie publique
1,89
3
Aut. Aff. App. cardio-vasculaire
0,01
4
Drépanocytose
0,24
5
Troubles mentaux
0,17
6
Diabète
0
7
Tumeur
0,17
Total
2,48
5-14 ans
Nbre
1
HTA
5
2
Traumatisme par accident de la voie publique
393
3
Aut. Aff. App. cardio-vasculaire
20
4
Drépanocytose
120
5
Troubles mentaux
33
6
Diabète
0
7
Tumeur
8
Total
579
5-14 ans
%
1
HTA
0,06
2
Traumatisme par accident de la voie publique
5,05
3
Aut. Aff. App. cardio-vasculaire
0,26
4
Drépanocytose
1,54
5
Troubles mentaux
0,42
6
Diabète
0
7
Tumeur
0,1
Total
7,43
15 ans +
Nbre
1
HTA
3081
2
Traumatisme par accident de la voie publique
2444
3
Aut. Aff. App. cardio-vasculaire
762
4
Drépanocytose
203
5
Troubles mentaux
184
6
Diabète
211
7
Tumeur
116
Total
7001
15 ans +
%
1
HTA
39,56
2
Traumatisme par accident de la voie publique
31,38
3
Aut. Aff. App. cardio-vasculaire
9,78
4
Drépanocytose
2,61
5
Troubles mentaux
2,36
6
Diabète
2,71
7
Tumeur
1,49
Total
89,9
Total
Nbre
1
HTA
3086
2
Traumatisme par accident de la voie publique
2991
3
Aut. Aff. App. cardio-vasculaire
784
4
Drépanocytose
345
5
Troubles mentaux
230
6
Diabète
211
7
Tumeur
141
Total
7788
Total
%
1
HTA
39,62
2
Traumatisme par accident de la voie publique
38,42
3
Aut. Aff. App. cardio-vasculaire
10,06
4
Drépanocytose
4,43
5
Troubles mentaux
2,95
6
Diabète
2,71
7
Tumeur
1,81
Total
100

Source CISSE DS/Boulmiougou, 2014

Evolution des maladies à potentiel épidémique dans le DS de Boulmiougou de 2012 à 2014

2012
Nombre de cas
Méningite
85
Ictère fébrile
7
Rougeole
56
Choléra
0
Diarrhées Sanguinolentes
404
Coqueluche
0
2012
Nombre de décès
Méningite
15
Ictère fébrile
0
Rougeole
0
Choléra
0
Diarrhées Sanguinolentes
0
Coqueluche
0
2012
Taux de létalité
Méningite
17,64%
Ictère fébrile
0%
Rougeole
0%
Choléra
0%
Diarrhées Sanguinolentes
0%
Coqueluche
0%
2013
Nombre de cas
Méningite
30
Ictère fébrile
11
Rougeole
6
Choléra
0
Diarrhées Sanguinolentes
454
Coqueluche
0
2013
Nombre de décès
Méningite
7
Ictère fébrile
0
Rougeole
0
Choléra
0
Diarrhées Sanguinolentes
0
Coqueluche
0
2013
Taux de létalité
Méningite
23,33%
Ictère fébrile
0%
Rougeole
0%
Choléra
0%
Diarrhées Sanguinolentes
0%
Coqueluche
0%
2014
Nombre de cas
Méningite
19
Ictère fébrile
6
Rougeole
30
Choléra
0
Diarrhées Sanguinolentes
26
Coqueluche
0
2014
Nombre de décès
Méningite
2
Ictère fébrile
0
Rougeole
0
Choléra
0
Diarrhées Sanguinolentes
0
Coqueluche
0
2014
Taux de létalité
Méningite
10,53%
Ictère fébrile
0%
Rougeole
0%
Choléra
0%
Diarrhées Sanguinolentes
0%
Coqueluche
0%

Source CISSEdu district sanitaire de Boulmiougou

Maladies faisant l’objet de programme d’éradication

Au cours de ces trois dernières années, 22cas de PFA ont été notifiés sans aucune confirmation. Pour l’année 2014 le district a une performance moyenne dans la notification des cas de PFA (5/7). Quatre campagnes de vaccinations ont été organisées à l’instar des autres districts de la région en 2014 avec des couvertures vaccinales de 102,2% ) P1,101,48% à P2, 102,2% à P3 102,2% P4 101,57%
Aucun cas de ver de Guinée n’a été notifié.

Maladies faisant l’objet d’élimination

Les cas de lèpre enregistrés en 2014sont de : 5 MB, 2 PB et concernait majoritairement les adultes (86%).
Parmi les cas de MB, un était atteint d’infirmité de degré 2.
Cependant la lutte contre cette maladie reste confrontée à l’insuffisance de compétences des prestataires et l’insuffisance des financements.

  • La filariose lymphatique :
    Par rapport à la lutte contre la filariose lymphatique, la dernière campagne de traitement de masse a été réalisée en 2014avec 645 480 individus traités sur une population totale de 767 555d’où une couverture thérapeutique de 84,10%.
    L’objectif de couverture thérapeutique était de 80%. Cependant la prise en charge des cas recensés au cours de ces campagnes n’est pas subventionnée.
  • Le TMN
    La dernière campagne supplémentaire de vaccination contre letétanos dans le district date de 2007.
    Durant ces trois dernières années le district n’a pas notifié de cas de TMN

Maladies d’intérêt spécial

Situation du paludisme

Le taux de létalité dû au paludisme est légèrement en baisse par rapport à 2013 chez les moins de 5 ans et aussi chez les femmes enceintes. La lutte contre le paludisme chez les enfants de moins de 5 ans, et les femmes enceintes, bénéficie de la disponibilité permanente des molécules (kits d’urgences pour la prise en charge du paludisme grave et SP), ainsi que de la distribution gratuite des moustiquaires imprégnées. Cependant le taux de morbidité chez les enfants de moins de 5 ans reste élevé.

La situation évolutive du paludisme durant ces trois dernières années est représentée dans le tableau ci-dessous.

Répartition des cas et décès du paludisme grave chez les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes de 2012-2014
2012
Cas
Moins de 5 ans
6513
Femmes enceintes
1082
2012
Décès
Moins de 5 ans
60
Femmes enceintes
0
2012
Létalité
Moins de 5 ans
0,92%
Femmes enceintes
0%
2013
Cas
Moins de 5 ans
5371
Femmes enceintes
971
2013
Décès
Moins de 5 ans
49
Femmes enceintes
1
2013
Létalité
Moins de 5 ans
0,91%
Femmes enceintes
0,10%
2014
Cas
Moins de 5 ans
4267
Femmes enceintes
645
2014
Décès
Moins de 5 ans
27
Femmes enceintes
0
2014
Létalité
Moins de 5 ans
0,63%
Femmes enceintes
0%
Source : CISSE DS Boulmiougou, 2014

Tuberculose

La lutte contre la tuberculose a connu un essor avec la décentralisation de la prise en charge à travers la prise en compte de toutes les formations sanitaires comme sites de collecte des crachats et de traitement. Le district sanitaire de Boulmiougou dispose de deux centres de diagnostic et de traitement (CDT) au CMA Pissy et au CM Tanghin Dassouri.

Répartition des cas de tuberculose selon le type de 2012 à 2014

2012
Nouveaux cas à frottis positif
158
Rechute
8
Perdus de vue
3
Nouveaux cas à frottis négatif
35
Tuberculose extra pulmonaire
56
2013
Nouveaux cas à frottis positif
127
Rechute
11
Perdus de vue
6
Nouveaux cas à frottis négatif
20
Tuberculose extra pulmonaire
36
2014
Nouveaux cas à frottis positif
123
Rechute
7
Perdus de vue
2
Nouveaux cas à frottis négatif
37
Tuberculose extra pulmonaire
37
Source : CISSE DS Boulmiougou, 2014

On note une amélioration progressive dans la notification de nouveaux cas.Cependant, le taux de détection à 25,06% demeure insuffisant par rapport à l’objectif de 70%. D’autre part, on note heureusement une baisse des cas de rechute et de perdus de vue en 2012.

Infections Sexuellement Transmissibles (IST)

Parmi les principales IST, on constate un nombre élevé pour les écoulements (vaginal et urétral), les douleurs pelviennes et les ulcérations génitales. La tranche d’âge la plus touchée est celle de 20 à 49 ans avec une prédominance féminine.Situation des IST enregistrés au cours de l’année 2014

< 1 an
M
Ulcération génitale
0
Ecoulement urétral
0
Douleur pelvienne
Ecoulement Vaginal
Conjonctivite du nouveau-né
50
Gonflement douloureux du scrotum
0
Végétations vénériennes
0
Bubon inguinal
Autres
Total
50
< 1 an
F
Ulcération génitale
0
Ecoulement urétral
Douleur pelvienne
0
Ecoulement Vaginal
0
Conjonctivite du nouveau-né
33
Gonflement douloureux du scrotum
Végétations vénériennes
0
Bubon inguinal
Autres
Total
33
1 - 4 ans
M
Ulcération génitale
1
Ecoulement urétral
0
Douleur pelvienne
Ecoulement Vaginal
Conjonctivite du nouveau-né
Gonflement douloureux du scrotum
0
Végétations vénériennes
0
Bubon inguinal
1
Autres
1
Total
3
1 - 4 ans
F
Ulcération génitale
0
Ecoulement urétral
Douleur pelvienne
Ecoulement Vaginal
5
Conjonctivite du nouveau-né
Gonflement douloureux du scrotum
Végétations vénériennes
0
Bubon inguinal
Autres
Total
5
5 - 14 ans
M
Ulcération génitale
0
Ecoulement urétral
2
Douleur pelvienne
Ecoulement Vaginal
Conjonctivite du nouveau-né
Gonflement douloureux du scrotum
1
Végétations vénériennes
0
Bubon inguinal
Autres
Total
3
5 - 14 ans
F
Ulcération génitale
2
Ecoulement urétral
Douleur pelvienne
10
Ecoulement Vaginal
30
Conjonctivite du nouveau-né
Gonflement douloureux du scrotum
Végétations vénériennes
0
Bubon inguinal
2
Autres
3
Total
47
15 - 19 ans
M
Ulcération génitale
18
Ecoulement urétral
43
Douleur pelvienne
Ecoulement Vaginal
Conjonctivite du nouveau-né
Gonflement douloureux du scrotum
5
Végétations vénériennes
0
Bubon inguinal
1
Autres
4
Total
71
15 - 19 ans
F
Ulcération génitale
59
Ecoulement urétral
Douleur pelvienne
315
Ecoulement Vaginal
620
Conjonctivite du nouveau-né
Gonflement douloureux du scrotum
Végétations vénériennes
9
Bubon inguinal
20
Autres
30
Total
1053
20 - 24 ans
M
Ulcération génitale
79
Ecoulement urétral
313
Douleur pelvienne
Ecoulement Vaginal
Conjonctivite du nouveau-né
Gonflement douloureux du scrotum
25
Végétations vénériennes
9
Bubon inguinal
21
Autres
36
Total
483
20 - 24 ans
F
Ulcération génitale
196
Ecoulement urétral
Douleur pelvienne
820
Ecoulement Vaginal
1674
Conjonctivite du nouveau-né
Gonflement douloureux du scrotum
Végétations vénériennes
31
Bubon inguinal
2
Autres
120
Total
2843
25 - 49 ans
M
Ulcération génitale
170
Ecoulement urétral
576
Douleur pelvienne
Ecoulement Vaginal
Conjonctivite du nouveau-né
Gonflement douloureux du scrotum
42
Végétations vénériennes
2
Bubon inguinal
11
Autres
62
Total
863
25 - 49 ans
F
Ulcération génitale
383
Ecoulement urétral
Douleur pelvienne
1147
Ecoulement Vaginal
2216
Conjonctivite du nouveau-né
Gonflement douloureux du scrotum
Végétations vénériennes
32
Bubon inguinal
33
Autres
122
Total
3933
50 ans et +
M
Ulcération génitale
42
Ecoulement urétral
77
Douleur pelvienne
Ecoulement Vaginal
Conjonctivite du nouveau-né
Gonflement douloureux du scrotum
9
Végétations vénériennes
6
Bubon inguinal
7
Autres
54
Total
195
50 ans et +
F
Ulcération génitale
54
Ecoulement urétral
Douleur pelvienne
109
Ecoulement Vaginal
252
Conjonctivite du nouveau-né
Gonflement douloureux du scrotum
Végétations vénériennes
3
Bubon inguinal
5
Autres
21
Total
444
Totaux
M
Ulcération génitale
310
Ecoulement urétral
1011
Douleur pelvienne
0
Ecoulement Vaginal
0
Conjonctivite du nouveau-né
50
Gonflement douloureux du scrotum
82
Végétations vénériennes
17
Bubon inguinal
41
Autres
157
Total
1668
Totaux
F
Ulcération génitale
694
Ecoulement urétral
0
Douleur pelvienne
2401
Ecoulement Vaginal
4797
Conjonctivite du nouveau-né
33
Gonflement douloureux du scrotum
0
Végétations vénériennes
75
Bubon inguinal
62
Autres
296
Total
8358
Source : CISSE DS Boulmiougou, 2014

VIH Sida

En 2014, au total 135 personnes dépistées positives, 128 personnes ont été mises sous traitement ARV. Au niveau de la file active, on compte 5810 patients, dont 5094 sous traitement ARV. La gestion de cette grande file active n’est pas sans difficultés. Le CMA a enregistré 322 perdus de vue (soit 07,89%). La recherche de ces PDV par les agents de santé et le monde communautaire est confrontée à l’insuffisance de ressources financières, et des mouvements des PvVIH. Aussi, 63 décès par rapport à ceux sous ARV ont été enregistrés, soit un taux de létalité de 2,98%. Cette situation est due principalement à l’arrivée tardive de certains malades au stade terminal avec des complications.

En 2014, le district n’a pas connu de rupture en ARV pour la Pec des cas. Cependant on a noté des ruptures en médicaments pour la prise en charge des infections opportunistes. Elle est fréquente car les dotations ne sont pas proportionnelles à la file active.
Par rapport à la PTME mise en œuvre dans 36FS (taux de couverture géographique à 97,3%), les données statistiques indiquent chez les femmes enceintes, un taux de réalisation du test à 81,14%. Parmi ces femmes testées on enregistre 01,29% de positive. On note souvent des ruptures en intrants PTME (réactifs de dépistage).

Mortalités maternelle, néonatale et infantile

La mortalité maternelle constitue une préoccupation majeure au regard de ces données. Le nombre de décès néonatal a connu une baisse en 2014. En ce qui concerne les décès maternels, les raisons principales évoquées au cours des audits sont : insuffisance de qualité dans la prise en charge des cas, insuffisance du système de référence et contre référence, insuffisance de compétences des agents, et les retards de consultation. A cet effet, des recommandations ont été faites pour l’utilisation du partogramme, formation du personnel en SONU, et sur le Système de référence et contre référence, puis le renforcement des séances d’IEC.

Situation des décès maternels, néonatals et infantile de 2012à 2014

2012
Décès maternels
7
Décès néonatals
9
Décès infantiles
37
2013
Décès maternels
13
Décès néonatals
34
Décès infantiles
32
2014
Décès maternels
13
Décès néonatals
6
Décès infantiles
34

Source : CISSE DS Boulmiougou, 2014

État nutritionnel des mères et des enfants et les problèmes liés aux micronutriments

Dans le cadre de la lutte contre les carences nutritionnelles, outre la PEC des cas au niveau des CREN, des campagnes de supplémentation sont organisées à l’échelle du district pour renforcer la supplémentation de routine intégrée au PMA des FS. Cependant on note que la supplémentation systématique chez les femmes en post-partum demeure faible, due à une insuffisance dans le rapportage des données. Pour l’année 2014, le taux de couverture en vitamine A est de 102,73%, et 101,77% pour le déparasitage au mébendazole.

Etat nutritionnel des enfants et des mères et les problèmes liés aux micronutriments de 2012à 2014 dans le district sanitaire de Boulmiougou

2012
Pourcentage des enfants présentant une malnutrition aigue sévère
0,44%
Pourcentage des enfants présentant une malnutrition modérée
2,22%
Pourcentage des enfants présentant une anémie
0,09%
Pourcentage des enfants de faible poids de naissance
7,50%
Pourcentage des femmes enceintes présentant une anémie
0,15%
Pourcentage de femmes post partum supplémentées en vitamine A
20%
2013
Pourcentage des enfants présentant une malnutrition aigue sévère
0,20%
Pourcentage des enfants présentant une malnutrition modérée
0,97
Pourcentage des enfants présentant une anémie
0,11%
Pourcentage des enfants de faible poids de naissance
8,73%
Pourcentage des femmes enceintes présentant une anémie
0,17%
Pourcentage de femmes post partum supplémentées en vitamine A
34,05%
2014
Pourcentage des enfants présentant une malnutrition aigue sévère
0,10%
Pourcentage des enfants présentant une malnutrition modérée
0,81
Pourcentage des enfants présentant une anémie
0,09%
Pourcentage des enfants de faible poids de naissance
10,21%
Pourcentage des femmes enceintes présentant une anémie
0,19%
Pourcentage de femmes post partum supplémentées en vitamine A
42,47%

Source : CISSE DS Boulmiougou, 2014

Identification des problèmes

Prendre connaissance des problèmes identifiés par le district sanitaire de Boulmiougou et déterminer les causes attribuables à l’insuffisance des actions de santé communautaire (à mettre en annexe du plan d’action).

La morbidité des maladies transmissibles et non transmissibles est élevée dans le District Sanitaire de Boulmiougou
Causes des problèmes prioritaires identifiés par l’ECD
Les mauvaises conditions d’hygiène et d’assainissement et l’insuffisance dans l’application des mesures de prévention
Causes ou sous causes imputables aux actions communautaires
Insuffisance dans l’application des mesures de prévention
Le système d’information sanitaire est peu performant dans le District Sanitaire de Boulmiougou
Causes des problèmes prioritaires identifiés par l’ECD
  1. Insuffisance dans le rapportage des données, la sous notification des maladies à potentiel épidémique par les structures privées
  2. Non transmission des rapports de certaines formations sanitaires privées
Causes ou sous causes imputables aux actions communautaires
  1. Insuffisance dans le remplissage des outils de collectes de données par les Agents de santé à base communautaire et les animateurs
  2. Insuffisance dans la complétude et la promptitude dans la transmission des données
La qualité des soins est insuffisante dans le District Sanitaire de Boulmiougou
Causes des problèmes prioritaires identifiés par l’ECD
  1. Insuffisance dans la mise en œuvre de certaines stratégies (PCIME, TETU, PCMA, PTME)
  2. Faible performance du système de référence te contre référence
Causes ou sous causes imputables aux actions communautaires
  1. Insuffisance d’information au niveau communautaire sur la disponibilité de l’offre de soins
  2. Insuffisance d’information de la population sur les avantages de la PF et les méthodes contraceptives
  3. Insuffisance dans la dispensation des soins
Les couvertures vaccinales du PEV de routine sont faibles dans le District Sanitaire de Boulmiougou
Causes des problèmes prioritaires identifiés par l’ECD
Non maitrise des différentes populations cibles et insuffisance de sensibilisation des associations et au non respect du calendrier vaccinale
Causes ou sous causes imputables aux actions communautaires
Insuffisance de sensibilisation des associations

Objectifs

Objectif général du plan d’action de la FEMAPE

Contribuer à l’amélioration de l’état de santé des populations du District Sanitaire d’ici fin 2017.

Objectifs spécifiques

Détermination des objectifs spécifiques en fonction des problèmes prioritaires du DS.

La morbidité Le système d’information sanitaire est peu performant dans le District Sanitaire de Boulmiougoudes maladies transmissibles et non transmissibles est élevée dans le District Sanitaire de Boulmiougou
  1. Contribuer à réduire à accroitre le taux d’utilisation des méthodes contraceptifs d’ici fin 2017 dans le District Sanitaire de Boulmiougou
  2. Contribuer à accroitre les indicateurs de la PTME d’ici fin 2017 dans le District Sanitaire de Boulmiougou
Le système d’information sanitaire est peu performant dans le District Sanitaire de Boulmiougou
  1. Renforcer les compétences de douze (12) Agents de Santé Base Communautaire et de six (6) animateurs de la FEMAPE Burkina sur le remplissage des outils de collectes de données d’ici fin 2017
  2. Améliorer la complétude et la promptitude dans la transmission des données vers les partenaires d’ici 2017
La qualité des soins est insuffisante dans le District Sanitaire de Boulmiougou
  1. Contribuer à réduire la létalité du paludisme des enfants et des femmes enceintes dans le District Sanitaire de Boulmiougou d’ici 2017
  2. Contribuer à accroitre le taux de dépistage de la tuberculose dans le District Sanitaire de Boulmiougou d’ici 2017
  3. Contribuer à améliorer la qualité des soins dans le District Sanitaire de Boulmiougou
Les couvertures vaccinales du PEV de routine sont faibles dans le District Sanitaire de Boulmiougou
Contribuer à accroitre les couvertures vaccinales des différents antigènes d’ici fin 2017 dans le District Sanitaire de Boulmiougou

Détermination des objectifs spécifiques en fonction des OS du PNDS 2011-2020

OS1 : Développement du leadership et de la gouvernance dans le secteur de la santé
Contribuer à renforcer la collaboration et le partenariat dans le secteur de la santé avec les autres intervenants de la zone d’intervention de la FEMAPE Burkina Faso
OS2 : Amélioration des prestations de services de santé
  1. Contribuer à réduire à accroitre le taux d’utilisation des méthodes contraceptifs d’ici fin 2017 dans le District Sanitaire de Boulmiougou
  2. Contribuer à accroitre les indicateurs de la PTME d’ici fin 2017 dans le District Sanitaire de Boulmiougou
OS3 : Promotion de la santé et lutte contre la maladie
  1. Contribuer à accroitre les couvertures vaccinales des différents antigènes d’ici fin 2017 dans le District Sanitaire de Boulmiougou
  2. Contribuer à réduire la létalité du paludisme des enfants et des femmes enceintes dans le District Sanitaire de Boulmiougou d’ici 2017
  3. Contribuer à accroitre le taux de dépistage de la tuberculose dans le District Sanitaire de Boulmiougou d’ici 2017
OS6 : Amélioration de la gestion du système d’information sanitaire
  1. Renforcer les compétences de douze (12) Agents de Santé Base Communautaire et de six (6) animateurs du consortium sur le remplissage des outils de collectes de données d’ici fin 2017
  2. Améliorer la complétude et la promptitude dans la transmission des données vers les partenaires d’ici 2017
OS8 : Accroissement du financement de la santé et amélioration de l’accessibilité financière des populations aux services de santé
Contribuer à la mobilisation des ressources financières en faveur de la santé dans le district sanitaire de Boulmiougou

Stratégies d’intervention et résultats attendus

Les stratégies sont en rapport avec les objectifs spécifiques de la FEMAPE Burkina définis plus haut. Il s’agit de l’ensemble des actions à entreprendre pour réaliser les objectifs afin de solutionner les problèmes prioritaires. Il faut analyser leur faisabilité. Le tableau suivant permet de vérifier la cohérence des stratégies au regard des objectifs spécifiques.

Contribuer à renforcer la collaboration et le partenariat dans le secteur de la santé avec les autres intervenants de la zone d’intervention de la FEMAPE Burkina
  • Participation aux rencontres ICP – ECD – COGES
  • Participation aux rencontres du Conseil de Santé du District
  • Participation aux rencontres du Conseil de Santé du District
Contribuer à accroitre le taux d’utilisation des méthodes contraceptives d’ici fin 2017 dans le District Sanitaire de Boulmiougou
  • Sensibilisation de la population et référence des femmes vers les formations sanitaires pour besoins contraceptifs
  • Distributions à base communautaire de produits contraceptifs non prescriptible
Contribuer à accroitre les indicateurs de la PTME d’ici fin 2017 dans le District Sanitaire de Boulmiougou
Sensibilisation de la population et promotion du conseil dépistage volontaire du VIH auprès des femmes enceintes, et celles en âge de procréer vers les formations sanitaires
Contribuer à accroitre les couvertures vaccinales des différents antigènes d’ici fin 2017 dans le District Sanitaire de Boulmiougou
  • Sensibilisation des familles sur l’importance du respect du calendrier vaccinal
  • Recherche des perdus de vue
Contribuer à réduire la létalité du paludisme des enfants et des femmes enceintes dans le District Sanitaire de Boulmiougou d’ici 2017
Sensibilisation des familles et des femmes enceintes sur les conséquences du paludisme et référence des cas suspect de paludisme vers les formations sanitaires
Contribuer à accroitre le taux de dépistage de la tuberculose dans le District Sanitaire de Boulmiougou d’ici 2017
Sensibilisation des communautés sur la tuberculose, et référer les cas suspects vers les formations sanitaires pour examens des crachats
Renforcer les compétences de douze (12) Agent de Santé Base Communautaire et de six (6) animateurs du consortium sur le remplissage des outils de collectes de données d’ici fin 2017
Formation des Agent de Santé Base Communautaire et des animateurs
Améliorer la complétude et la promptitude dans la transmission des données vers les partenaires d’ici 2017
  • Contrôle
  • Supervision
Contribuer à la mobilisation des ressources financières en faveur de la santé dans le district sanitaire de Boulmiougou
  • Frais de tenue de compte
  • Frais de fonctionnement
  • Prise en charge des indemnités

Résultats attendus

Les résultats attendus sont traduits ici par des indicateurs objectivement vérifiables qui indiquent le niveau d’atteinte des objectifs en fin d’année.

Contribuer à renforcer la collaboration et le partenariat dans le secteur de la santé avec les autres intervenants de la zone d’intervention de la FEMAPE Burkina Faso
  • Au moins deux (2) participation aux rencontres ICP – ECD – COGES
  • Au moins deux (2) participation aux rencontres du CSD
  • Au moins douze (12) sorties de supervisions des animateurs et des ASBC
Contribuer à réduire à accroitre le taux d’utilisation des méthodes contraceptifs d’ici fin 2017 dans le District Sanitaire de Boulmiougou
  • Au moins mille quatre cent dix (1410) femmes en âge de procréer et hommes sont sensibilisées lors de quatre vint seize (96) causeries éducatives, de douze (12) théâtres forums, de vingt quatre (24) cinés débats sur l’importance de la planification familiale et l’utilisation des méthodes contraceptives
  • Au moins cent vint (120) femmes sont référées pour besoin de méthodes contraceptives vers les formations sanitaires
  • Au moins six cent (600) femmes et huit cent (800) hommes s’approvisionnent et/ou se réapprovisionnent au en produits contraceptives divers
Contribuer à accroitre les indicateurs de la PTME d’ici fin 2017 dans le District Sanitaire de Boulmiougou
Au moins cent vingt (120) femmes enceintes et leur conjoints sont sensibiliser sur le VIH / SIDA et les IST au cours de quatre vint seize (96) causeries éducatives et encouragées à faire leur test de dépistage volontaire et anonyme au sein des formations sanitaires
Contribuer à accroitre les couvertures vaccinales des différents antigènes d’ici fin 2017 dans le District Sanitaire de Boulmiougou
  • Au moins neuf cent soixante (960) personnes au sein des familles sont sensibilisées sur l’importance du respect du calendrier vaccinal lors de quatre vint seize (96) causeries éducatives
  • Rechercher les perdus de vue selon la liste transmise par les CSPS
Contribuer à réduire la létalité du paludisme des enfants et des femmes enceintes dans le District Sanitaire de Boulmiougou d’ici 2017
Au moins mille quatre cent (1400) personnes au sein des familles et des femmes enceintes sont sensibilisés sur les conséquences du paludisme au cours de quatre vint seize (96) causeries éducatives, douze (12) cinés débats, cinq (5) théâtres forums et les cas suspects sont référés vers les formations sanitaires
Contribuer à accroitre le taux de dépistage de la tuberculose dans le District Sanitaire de Boulmiougou d’ici 2017
Au moins mille quatre cent (1470) personnes au sein des familles et des femmes enceintes sont sensibilisés sur la tuberculose au cours de quatre vint seize (96) causeries éducatives, huit (8) cinés débats, cinq (5) théâtres forums et référer les cas suspects vers les formations sanitaires pour examens de crachats
Renforcer les compétences de douze (12) Agent de Santé Base Communautaire et de six (6) animateurs du consortium sur le remplissage des outils de collectes de données d’ici fin 2017
Formation des Agent de Santé Base Communautaire et des animateurs
Améliorer la complétude et la promptitude dans la transmission des données vers les partenaires d’ici 2017
  • Coordination
  • Contrôle
  • Supervision
Contribuer à la mobilisation des ressources financières en faveur de la santé dans le district sanitaire de Boulmiougou
  • Frais de tenue de compte
  • Frais de fonctionnement
  • Prise en charge des indemnités