Ce service sera destiné à une population très vaste, sans discrimination. Une écoute sera proposée sur accueil physique, en complément avec une permanence téléphonique. Nous serons à l’écoute de la détresse de la personne sans aucune discrimination de sexe, d’origine, ou de religion.

Au cas où la personne sollicite effectivement la présence d'une personne lors de son appel, nous ferons intervenir un membre de l’équipe, pour essayer de comprendre sa détresse et trouver ensemble une solution psychologique et sociale si nécessaire.

Nous proposerons ainsi un programme spécifique autour de la psychologie pour nos usagers, mais celui-ci sera élargi autour des divers problématiques auxquelles le monde est confronté.

Nos équipes se composeront et se développerons au fil du temps, afin de proposer en leur sein une équipe à la fois médicale et psychologique, de façon à pouvoir assurer une prise en charge en collaboration avec les services médicaux en place.

A terme, nos équipes seront spécialisées dans divers univers tels que :

  • le suicide
  • la psychologie
  • l'aide aux victimes d'attentats
  • ...

Nous proposerons des interventions avec du personnel ayant subi une formation auprès des diverses instances de secours, de façon à pouvoir assurer un travail de qualité lors d’un appel de détresse d'urgence, qui nous mettra en relation avec les autorités et instances de secours. Nos équipes seront aptes à assurer, dans la rapidité, si le cas se présente, un début de réanimation dans l'attente de la brigade ou de l'équipe lourde (SAMU, pompiers).
Le cas échéant, si notre psychologue ou notre conseiller s'aperçoit au cours de l'entretien que la personne nécessite une prise en charge psychologique, celle-ci sera orientée au 3IPP (Infirmerie Psychiatrique de la Préfecture de Police), ou au CPOA (Centre Psychiatrique d'Orientation et d'Accueil), par nos soins.

Notre collaborateur se mettra en liaison avec le service de coordination du centre 15 ou 18 pour savoir si un véhicule peut être déplacé sur place. S'il ne pouvait l'être, notre collaborateur se proposerait d'évacuer la personne moyennant un numéro d'intervention pour la couverture des assurances.

Nous rappelons que ce service interviendra aussi sur demande des SAMU, Sapeurs-Pompiers, ou des services de Police Secours, si ceux-ci, au cours d'une intervention à domicile, s'aperçoivent que la personne n'est pas suicidaire, mais qu'il s'agit d'une fausse alerte due à des problèmes sociaux ou de solitude et de psychologie. Ils pourront faire appel à l'une de nos équipes, qui interviendra pour assurer une prise en charge dans la demi-heure suivant l'appel du centre de coordination des secours. Ainsi, nous prendrons en charge la personne à propos de ses problèmes psychologiques et sociaux.

Ces trois structures auront la possibilité de nous joindre directement et de demander en priorité l'une de nos équipes, pour les remplacer et assurer le relais afin de les dégager de l'intervention lors de notre arrivée, de façon à ce qu'elles puissent être à la disposition de nouvelles interventions qui nécessiteront leur arrivée en cas de danger vital, car il ne faut absolument pas mobiliser ces véhicules pour des interventions mineures.

Ce programme d'assistance psychologique sera consacré plus particulièrement à une demande spécifique émanent de certaines brigades de police, mais pourra être élargie dans certains cas aux différentes structures de commissariats de police ou de la Gendarmerie Nationale. En effet, un soutien très particulier sera proposé, avec une écoute attentive pour les familles ou leur entourage, dans la disparition de leurs proches, ou éventuellement d'un enlèvement, tout en nous efforçant de ne pas entraver leur fonctionnement.
Nous proposerons d'organiser des réunions pour les personnes proches des disparus, en collaboration avec des officiers de police. Tout ceci sera mis en place avec la possibilité de la présence éventuelle d'un encadrement psychologique. Ces réunions pourront inscrire dans le cadre du programme d'aide aux victimes des attentats et de leurs proches.